Histoire du cinema

HideShow resource information
définition cinema
réalisation d'une série dimages à une vitesse élevée créant un mouvement (avec camera, dessins ou peinture)
1 of 97
possibilité fondamentale du numérique…
le dispositif peut donner l'illusion d'un moment continu
2 of 97
cadence normale du cinema sonore et muet
24 images/sec. pour le sonore et 16-18 images/sec pour le muet
3 of 97
Pourquoi son et images sont enregistrés séparément?
Ils demandent des traitement différents. Ils restent sur des supports différents (bande magnétique/ disque dur) et ils sont ensemble qu'a la projection
4 of 97
mission(s) des institutions de conservation?
conversation des films mais aussi les rendre visibles
5 of 97
Meilleure façon de conserver les films…
les mettre sur des étagères et de plus les retoucher. Car si on les projette beaucoup la pellicule sera détruite petit à petit
6 of 97
Fonction des cinémathèques…
cinémathèques ont pour but de conserver et montrer les films. Mais elles sont aussi un mode de circulation des films, dû aux "dialogues" entre cinémathèques de divers pays
7 of 97
Problème de la préservation et sa solution?
Le problème de la préservation est que le film commence a disparaitre. Si une pellicule est abimée il faut la réparer physiquement avant de la projecteur car elle risque d'exploser si elle n'est pas réparée
8 of 97
Restauration (explication du procès)
On prend le matériel de base dans l'archive, on fait la pellicule glisser sur une autre pellicule et on fait une duplication. Tout ça est fait sur une machine qui abime le moins la pellicule. Tous les procès qui suivent sont faits sur la duplication
9 of 97
Types de versions qui peuvent être prises pour la restauration
Version du réalisateur, version montrée à l'époque, version trouvée dans les archives, et la reconstruction "créative"
10 of 97
Avant le cinema (origines du cinema)
Spectacle de projection lumineuse, illusion du mouvement et photographie
11 of 97
différentes façons des spectacle de projection lumineuse
Lanternes magiques, camera obscura, machine à métamorphoses, jeux de projection lumineuses, fantasmagorie, Panorama,Polyrama panoptique
12 of 97
Date de l'invention du cinema
28 décembre 1985 et elle correspond à la date de la 1ere projection publique payante du Cinématographe lumière
13 of 97
D'autres projections…
1ère projection publique du cin. lumière: 22 mars 1895;17 avril au congrès des sociétés savantes de Paris et des départements; 10 et 12 juin: congrès des sociétés françaises de la photo à Lyon;11 juillet au salon de la Revue générale des sciences Par
14 of 97
Raison pourquoi ces dates ne sont pas parfois prises en compte?
Ces projections étaient publiques mais gratuites et souvent adressées à un public spécifique, tandis que le 28 décembre le Cinema est né comme pratique culturelle pour tout le monde
15 of 97
13 février 1895?
Date de la demande de brevet des frères Lumieres pour leur cinématographe. On ne peut pas prendre cette date en consideration car il s'agit de la machine et pas le cinema lui-même
16 of 97
Invention aux USA?
Thomas Alva Edison a inventé le Kinetoscope, et a obtenu son brevet en 1893 avant même les frères Lumière
17 of 97
Question definition/ invention?
Selon comment on définit le cinema, l'inventeur de celui ci change. Si on définit le cinema en tant que projection les inventeurs sont les frères Lumières, si on considère plutôt la machine elle meme alors c'est Edison.
18 of 97
Films Lumière/ Edison
Les films des frères Lumière sont quelque chose que tout le monde pourrait faire à la maison tandis qu'Edison était déjà dans une logique de spectacle avec des stars dans ses films, etc.
19 of 97
Projection des "pantomimes lumineuse"…
théâtre optique d'Émile Raynaud, il y a pas autant d'images qu'avec le cinématographe et la transition n'est pas autant fluide. Certains historiens ne considèrent pas cela comme du cinema car il s'agit d'images animées et pas des photos.
20 of 97
Date selon Georges Sadoul et Henri Langlois
Pour George Sadoul la date d'origine est 1832 et il s'agit de la date du phenakistiscope de Joseph Plateau et Simon von Stampfer. Pour Henri Langlois la date d'invention est celle de la lanterne magique.
21 of 97
Colloque de Brighton
1978: réunit quelques universitaires, des archivistes et des historiens, organisé par la FIAF(federation internationale des archives de film). Bascule la vision du cinema de 1900-1906
22 of 97
Raison pourquoi cinema des premiers temps n'était considéré comme un art?
Il était vulgaire, populaire, les cineaste si on peut les appeler comme ça ne cherchaient pas a faire de l'art. Ils ne signaient pas les films
23 of 97
M.R.I selon Burch
mode de representation institutionnel, il commence à la fin du muet, début parlant vers 1929
24 of 97
Cinema des premiers temps selon Burch
Cinema sans le M.R.I et il élabore alors le M.R.P= mode de representation primitif
25 of 97
Traits principaux du M.R.P
Autarcie du tableau(tableaux sont autonomes),position horizontale et frontale de la caméra(camera en face de manière évidente),absence de centrement du tableau et non cloture narrative (filme pensé comme un moyen d'interaction avec le spectateur)
26 of 97
Periode de transition
1908-1914, bouleversement économiques et transformations du statut culturel du cinema, mise en place progressive du M.R.I
27 of 97
2 avant-gardes distincts
interventions ponctuelle en cinema d'artiste des autres avant-gardes (artistes plastique commencent à s'intéresser au cinema) et recherche de formes nouvelles par de jeunes cineaste (avant-garde narrative)
28 of 97
difference majeure des deux avant-gardes
le premier groupe ne cherche pas à gagner leur vie avec le cinema, tandis que le deuxième oui donc ce dernier sera un peu "obligé" de faire des films narratifs
29 of 97
Personnalités associées à l'avant garde "dure"
Man Ray, Rene Clair, François Picabia, Fernand Léger, Marcel Duchamp
30 of 97
Personnalités associées à l'avant garde "narrative"
Abel Gance, Germaine Dulac, Marcel l'Herbier
31 of 97
Théoriciens issus de la critique/ théoriciens cineastes
ciritque: Canudo, Moussinac/Cineastes: Epstein, Dulac, l'Herbier
32 of 97
Photogenie
terme repris par Louis Delluc mais idée développée par Epstein et Moussinac. Ils développent la notion de photogenie d'une manière très différente. Pour Epstein la photogenie est exceptionnel est elle possible que grace au cinema.
33 of 97
Legitimation du cinema comme art (2 approches)
recherche de la spécificité du cinema (en quoi il ne ressemble pas aux autres arts) et recherche d'un cinema pur ( un cinema qui doit rien aux autres arts)
34 of 97
Effect Koulechov
gros plan suivi de certains plans différents. Cela donne un effet different à chaque fois selon l'image qui suit
35 of 97
Idée de Vertov par rapport à la fiction/récit
Il refuse totalement la fiction, pour lui la fiction est le cinema bourgeois. Cinema sans récit= cinema nouveau, libre et politiquement juste
36 of 97
formalistes russes: 2 ensembles
groupe linguistique de Moscou: Buslaiev, Jakobson, Brik, Tomachesk et société pour l'étude du language poétique de Petersburg: Chklovski, Tynianov, Eikhenbaum, Lakoubinsky
37 of 97
Conséquences du fait qu'ils viennent de la littérature
questionnent des rapports entre cinema et language, importent des outils théoriques et les méthodes d'analyse des oeuvre, ils amènent aussi la structure de leurs méthodes
38 of 97
Idées Tynianov par rapport à la cinematographicité
Pour lui l'art doit déformer le réel, l'art est là pour rénover notre vision en déformant les choses
39 of 97
Idées Eikhenbaum
Il s'interesse a savoir comment le spectateur arrive a comprendre le film-> théorie du cinema sur le spectateur
40 of 97
construction d'un "site"…
pour construire un "site" il faut une période, un lieu et un objet
41 of 97
cinema expressionniste?
categorie purement historiographique, caractérisée par le cinema allemand des années 20
42 of 97
Le cabinet du Dr. Caligari
film vu comme incroyable car il montrait que c'était possible de faire de l'esthétique avec le cinema, il a eu du succès esthétiquement mais aussi commercialement
43 of 97
Idees Kracauer
il cherche a comprendre la mentalité allemande et il pense qu'à travers le cinema il comprendra cela. Il prend alors des motifs de films par film et les analyse de façon a comprendre la mentalité allemande. Approche plutôt sociologiste
44 of 97
Idées Arheim
pour lui le cinema est un art car il n'est pas une reproduction de la réalité, il élabore cette théorie en regardant les differences entre la réalité et le cinema (noir et blanc et couleur)
45 of 97
Idées Benjamin
développe l'idée de "l'aura" et de sa perte. Selon lui le film est une oeuvre d'art sans "aura"= sensation du moment d'une expérience unique comme voit un tableau original pour la premiere fois
46 of 97
Changements après la 1ere guerre mondial
Domination du marché passe de la France aux USA, émergence du long métrage comme mode dominant de l'exploitation, emergence et domination de Hollywood, bouleversement des modes de vie (femmes travaillent et votent, mécanisation du travail)
47 of 97
évolution des formes:
consolidation des genre, "star system" amène à la construction promotionnel autour du cinema, mise en place du M.R.I
48 of 97
Réalisateur phares pendant cette période
Griffith, Chaplin, Thomas Ince, Cecil B. de Mille, Flaherty, Erich von Stroheim
49 of 97
Grands cineastes période classique (débutants a cette époque mais importants plus ****)
Hitchcock, F. Lang, Lubitsch, Renoir, Ford, Hawks, Mizoguchi, Ozu
50 of 97
Deux points de vue sur l'arrivée du parlant
1) Ceux qui pensent que le parlant était sensé arriver, qu'il était inevitable 2) et ceux qui disent que le cinema parlant est une perte pour le cinema
51 of 97
Changements dans la production des films après l'arrivée du parlant
Augmentation des coûts et mort de nombreuses petites sociétés
52 of 97
Autres changements après le parlant…
Modification de l'ensemble de pratiques(metteur en scène ne peut plus donner des ordre pendant le tournage);Naissance de nouvelles professions et fabrication de nouvelles machines;Transformation des plateaux de tournage,caméras et éclairage
53 of 97
Changements dans l'exploitation des films
Nécessité de reéquiper toutes les salles, de former les projectionnistes, de sous-titrer les films étrangers, changements extraordinaire du point de vue économique du a tous les changements
54 of 97
Cinema en couleurs
il y a toujours eu du cinema en couleur sis pendant longtemps c'est resté une pratique minoritaire, il ne devient pas une pratique dominante qu'au milieu des années 1950
55 of 97
Types de coloriage
coloriage dans l'atelier de coloriage Pathé, coloriage par des pochoir, coloriage par utilisation de la teinte et du virage
56 of 97
Utilisation de filtres (nom du système et explication)
système s'appelle Kinemacolor, et consiste a filmer avec un filtre et projeter avec ce meme flirter de façon a avoir la meme teinte
57 of 97
Deux aspects différents du cinema "classique"
question du style et question du monde de production (catégorie historique, technico-économique ou esthétique)
58 of 97
Categorie historique
il s'agit d'une période, environ 1930-1960. Autour de 60 il y a beaucoup de transformations, alors le "classique" se finit.
59 of 97
Categorie technico-économique
un certain mode de production: cinema dominant produit dans un cadre industriel (en studio)
60 of 97
forme cinématographique "classique"
Cinema narratif; Domination du modèle de la salle obscure, "Transparence": montage par continuité, spectateur en position de "******"; importance de la star; structuration en genres
61 of 97
Caractéristiques du mode de production
production filmique de masse, continue; organisation professionnelle extrêmement structuré, tournage en studio avec appareillage determine et division des responsabilités,
62 of 97
Autres types de cinema pendant la période "classique"
le documentaire, les films amateurs, le cinema d'art, cinema scientifique, éducatif, institutionnel et utilitaire
63 of 97
caracteristiques cinema amateur
formats "substandard", films non prévus pour être exploités, structuré par des cine-clubs amateurs, des revues, des festivals, etc.
64 of 97
origines documentaire (3)
la conférence illustrée comme les lanternes magiques (discours éducatif avec des support d'images); documentaire d'abord juridique (preuve documentaire); les vues Lumières comme des documentaires
65 of 97
Fondateur du documentaire et "problèmes" aujourd'hui
Flaherty est considéré comme le fondateur du documentaire mais cela est discuté aujourd'hui parce certains théoriciens considèrent ses films un peu trop de fiction ou qu'il y a de la mise en scène dans ses films
66 of 97
Definitions selon John Grieson (1933) et Roger Odin
Grieson: Le traitement créatif du réel; Odin: lecture documentariste (de la fiction) lié à des traits stylistique et à un contexte de réception plus général
67 of 97
Critères concret communs pour considerer un film un documentaire
le tournage est hors studio et les acteurs ne sont pas professionnels
68 of 97
Problèmes éthiques et politiques du documentaire
relation filmeur/filmé: caméra caché ou pas?; question du vrai; question de la propagande
69 of 97
Concept de réalisme en cinema peut renvoyer a deux champs différents. Lesquels?
Idée d'un réalisme "ontologique" du cinema (Bazin mais aussi Kracauer): idée que le cinema est plus réaliste que les autres arts; ou idée que certains oeuvres sont particulièrement "réalistes"
70 of 97
Definition réalisme
le réalisme s'agit d'une representation qu'une société se fait de la "réalité". Le réalisme est donc codé par le contexte historique, et est une notion absolument historique
71 of 97
Pourquoi la notion de réalisme ne soutient pas la notion d'art?
parfois le réalisme s'approche de la réalité mais du coup ce n'est pas autant artistique. Un exemple de cela est la couleur qui augmente le réalisme mais n'est pas considéré autant artistique
72 of 97
Réalisme socialiste
période la plus dogmatique de l'art soviétique;héros des classes populaires, mais non individualisé: héros collectif; optimisme obligé; narrations les conflits politiques plutôt que sur les enjeux amoureux et psychologique; lisible et accessible
73 of 97
Réalisme poétique
trait spécifique du cinema classique français (ex: le quai des brumes de Marcel Carné); importance des dialogues "mots d'auteur", pessimisme thématique, certain type de noir et blanc
74 of 97
Néo-réalisme
cinema italien d'après-guerre (ex:Ladri di bicyclette de de Sica), acteurs non professionnels, tournage en extérieur réels
75 of 97
cinema en lien avec la modernité
cinema montre les transformations de la modernité et les met en oeuvre; il les symbolise ou fait modèle dans la théorie (symbole qui permet de comprendre la modernité); cinema y joue un rôle
76 of 97
cinema comme média et comme medium (différence media/medium)
cinema est vu comme média par un public, par un ensemble de la société; cinema comme medium est un moyen d'expression qui concerne les artistes
77 of 97
cinema comme phénomène social (utilisé, perçu et étudié comme tel)
utilisé: cinema de propagande, d'éducation et d'intervention; perçu: question des effets du cinema; étudié: approches cognitives, sociologiques et psychologiques (cinema est-il capable de nous influencer)
78 of 97
Adorno et Horkheimer et leur critique de la "mystification des masses"
Pour eux un bon film doit être celui qui obligent les spectateur a faire un effort pour le comprendre. Ils trouvent que l'idée d'évasion est une illusion, ils ne sont pas contre l'évasion mais plutôt que l'evasion proposée par Hollywood est fausse
79 of 97
2 grands modèles des rapports entre le cinema et la société
cinema comme témoin de son époque(les films montrent les choses de la société),et cinema comme agent dans l'histoire (cinema change les choses de la société, il influence les spectateur).Approches contradictoires,les 2 ne sont pas possibles ensemble
80 of 97
2 méthodes d'analyse distincts selon Ferro
analyse des films doit permettre d'en attendre le contenu latent; ou les nombreux details que le cinema enregistre peuvent être révélateurs d'aspects intéressants (Lapsus= detail d'ailleurs, qui ne se trouve pas dans le film)
81 of 97
Bazin et l'ontologie (embaumement)
Pour Bazin on fait de l'art pour préserver les choses qu'on aime, l'image conserve la personne/chose qu'elle répresente. L'art est donc une variante de l'embaumement
82 of 97
Différents types de réalisme liés au plan-séquence selon Bazin
réalisme ontologique: respecte la continuité spatiale et temporelle de la réalité; dramatique: refuse de séparer acteurs et décors; psychologique: change le rapport au spectateur, l'oblige a choisir ce qu'il regarde vu les plusieurs elements à l'imag
83 of 97
Idées de Truffant
Pour Truffant le cinema français présente du déchet dans ces personnages. Il fait une opposition entre les cineaste mauvais et ceux qui vont être défendus par la nouvelle vague. Fritz Lang par exemple se trouve parmi crux qui seront défendus
84 of 97
Hitchcock en France
Astruc écrit un article pour les cahiers du cinema dans lequel il dit que Hitchcock est genial car il y a une thématique et un style qui sont e continuation dans tous ses films.
85 of 97
Avis de Bazin par rapport à la politique des auteurs
Il trouve qu'il y a des défauts dans la politique des auteurs car les auteurs peuvent être dépassées par leur oeuvres, un auteur mauvais peut faire un bon film et inversement
86 of 97
Reticences de cette politique
Comme Bazin le dit l'oeuvre peut dépasser son auteur, mais aussi l'évolution rapide du cinema peut altérer un génie
87 of 97
Parti pris par la politique des auteurs (défense de qui particulièrement)
defense de certains cineaste jusqu'à alors peu estimés:Howard Hawks et Hitchcock;défense cineastes respectés pour leurs premiers oeuvres:Rossellini,Renoir,Fritz Lang;certains auteurs singuliers:Robert Bresson,Ingmar Bergman, Nicolas Ray
88 of 97
Méthodes de la politique des auteurs:
abord des films par le nom du réalisateur; approche interne, stylistique,centrée sur les seuls films; repérage des thèmes et motifs récurrents; désintérêt pour les questions de contenu; désintérêt pour toute perspective historique
89 of 97
le 2ème après-guerre (transformations de la société et du cinema)
Transformations politique (émergence du bloc communiste en Europe de l'Est), transformation formelles (néo-réalisme italien) et reconstruction des cinématographiques nationales sur de nouvelles bases économiques
90 of 97
circulation des films dans les festivals,lesquels? et pourquoi deviennent un lieu important?
Festival du nouveau cinema de Peasaro(1965),Festival de Locarno(1965),Festival dei Popoli(Florence,1959).Deviennent des lieux importants de construction, de circulation des films et de valorisation car des films de partout sont montrés
91 of 97
Nouvelle situation dans la critique (nouveau agents, et nouveaux enjeux)
Jeunes cineastes, sans oeuvre préalable; Importance des contexte de production (ils vont des films comme ça parce qu'il viennent d'un certain endroit); Films centrés autour d'enjeux politiques importants
92 of 97
Situation en France
Nouvelle Vague (groupe des Cahiers du cinema): Godard, truffant, Claude Chabrol, eric rohmer, Jacques Rivette;Groupe Rive Gauche: Alain Resnais, Chris Marker, Agnès Varda, jacques Demy (font des films depuis plus longtemps que la nouvelle vague)
93 of 97
Situation aux USA
New American Cinema Group: associé à la revue Film Culture (NY), se dissocie en deux courants: cinema experimental "underground" et cinema "indépendant" narratif
94 of 97
Situation en Europe de l'Est
Rapport complexe à l'idéologie dominante, très contraignante. Pologne: Jerzy Skolimowski, Roman Polanski, Andrzej Munk (formés à l'école de Lodz); Tchécoslovaquie: Milos Forman, Jan Nemec, Jiri Menzel (formés à la FAMU de Prague)
95 of 97
Situation au Brésil
"cinema novo" avec Galuber Rocha. Cinema comme un cinema du tiers monde, pauvre, qui ne ressemble pas du tout au cinema Hollywoodien. Rapport différent entre le film et le spectateur; envie de films qui sensibilisent le peuple brésilien
96 of 97
Situation au Québec
révolution tranquille: modernisation progressive de la société; questions de l'identité culturelle en lien avec la francophonie; tradition documentaire dominante, non commerciale
97 of 97

Other cards in this set

Card 2

Front

le dispositif peut donner l'illusion d'un moment continu

Back

possibilité fondamentale du numérique…

Card 3

Front

24 images/sec. pour le sonore et 16-18 images/sec pour le muet

Back

Preview of the back of card 3

Card 4

Front

Ils demandent des traitement différents. Ils restent sur des supports différents (bande magnétique/ disque dur) et ils sont ensemble qu'a la projection

Back

Preview of the back of card 4

Card 5

Front

conversation des films mais aussi les rendre visibles

Back

Preview of the back of card 5
View more cards

Comments

No comments have yet been made

Similar Film Studies resources:

See all Film Studies resources »See all histoire du cinema resources »