L'etranger Albert Camus quotes revision

HideShow resource information
  • Created by: Aimee
  • Created on: 08-04-13 19:11
Preview of L'etranger Albert Camus quotes revision

First 617 words of the document:

Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.
J'ai eu un moment l'impression ridicule qu'ils étaient là pour me juger.
Il n'y avait rien de changé
Je ne savais pas si je pouvais le faire devant maman. J'ai réfléchi, cela n'avait aucune
importance. J'ai offert une cigarette au concierge et nous avons fumé.
Cela ne signifiait rien.
Ça m'était égal.
Je n'avais pas de raison de ne pas le contenter.
C'était une chose qui devait arriver un jour ou l'autre. C'était aussi mon avis.
Elle me demandait si je l'aimais. Je lui ai répondu que cela ne voulait rien dire, mais qu'il
me semble que non.
Je n'avais pas d'ambition.
J'ai compris qu'il pleurait. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à maman.
Elle a murmuré que j'étais bizarre.
J'espère que les chiens n'aboieront pas cette nuit. Je crois que c'est le mien.
Je suis rentré en nageant régulièrement et en respirant bien.
J'ai pensé à ce moment qu'on pouvait tirer ou ne pas tirer.
J'ai compris que j'avais détruit l'équilibre du jour
C'était comme quatre coups brefs que je frappais sur la porte de malheur.
La loi était bien faite.
Les instructeurs avaient appris que « j'avais fait preuve d'insensibilité ».
Il ne me comprenait pas et il m'en voulait un peu.
J'avais le désir de lui affirmer que j'étais comme tout le monde, absolument comme tout
le monde.
Tous les êtres sains avaient plus ou moins souhaite la mort de ceux qu'ils aimaient.
J'ai compris que pendant tout ce temps j'avais parlé seul.
Pour la première fois depuis bien des années, j'ai eu une envie stupide de pleurer parce
que j'ai senti combien j'étais détesté par tous ces gens-la.
Pour moi, c'est un malheur
J'accuse cet homme d'avoir enterré une mère avec un coeur de criminel.
On a beaucoup parlé de moi et peut-être plus de moi que de mon crime.
C'était à cause du soleil.
Je ne comprenais pas bien comment des qualités d'un homme ordinaire pouvaient
devenir des charges écrasantes contre un coupable.
Je n'avais rien à faire avec une societe dont je méconnaissais les règles les plus
essentielles.
Il disait qu'à la vérité, je n'en avais point, d'âme, et que rien d'humain, et pas de
principes moraux qui gardent le coeur des hommes ne m'était accessible.
Il m'a paru qu'il avait beaucoup moins de talent que le procureur.
Malgré ma bonne volonté, je ne pouvais pas accepter cette certitude insolente.
C'était une affaire classée.
Je n'ignorais pas que mourir à trente ans ou à soixante-dix ans peu importe puisque.
Je devais accepter le rejet de mon pouvoir.
J'étais tout à fait sûr de ce qui ne m'intéressait pas.
Le temps me manquait pour m'intéresser à ce qui ne m'intéressait pas.
Selon lui, la justice des hommes n'était rien et la justice de Dieu tout.
Je lui ai dit que je ne savais pas ce qu'était un péché.
Je ne voulais pas le perdre avec Dieu.

Other pages in this set

Page 2

Preview of page 2

Here's a taster:

J'étais sûr de moi, sûr de tout, plus sûr que lui, sûr de ma vie, et de cette mort qui allait
venir.
Maman devait s'y sentir libérée et prête à tout revivre... je me suis senti prêt à tout
revivre.
Je m'ouvrais pour la première fois à la tendre indifférence du monde.
Il y a beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution qu'ils m'accueillent avec des
cris de haine.
L'absurdité est surtout le divorce de l'homme et du monde.…read more

Comments

No comments have yet been made

Similar French resources:

See all French resources »See all resources »