Les villes des Suds

HideShow resource information
View mindmap
  • Les "Suds"
    • "Inflation urbaine"
      • Diversité
        • Amérique latine: urbanisation coloniale
          • Rivages = têtes de pont. Premiers taux d'urbanisation mondiaux:
            • Nordeste puis Sudeste: rééquilibrage par création de Brasilia.
              • Différence site/position
                • Sao Paolo = début de l'occupation vers l'Ouest. 20 M ha. Richesse agricole puis crise IeGM: reconversions indus et tertiaire.
          • Premiers taux d'urbanisation mondiaux:  75-80% (Mexique, Colombie, Chili, Pérou)
          • Depuis 1940: Pop rurale -55%.
            • Brésil: cap des 80% d'urbains franchi en 2000 (croissance spectaculaire: 69% de ruraix en 1960).
              • Rio de Janeiro = 12 M ha, 84% prod pétrolière nat (Minas Gerais), capitale culturelle  (40% des touristes).
              • Favelas, croissance anarchique, immigration massive, "chaos" (Setubal).
      • Paupérisation
        • Afrique: "ruralisation des villes"
          • Colonisation apporte fait urbain, indépendance accentue exode rural : pauvreté + perception des villes: emploi, promotion sociale + hostilité des milieux.
            • Exode rural dû à des conditions de vie désastreuses dans les campagnes: "une grande partie des villes africaines ne sont plus en mesure de satisfaire les besoins des natifs et des nouveaux venus issus de la campagne" (A.Dubresson, J-P Raison, 1998), villes "dépassées par la vitesse du changement" (A.Kajumelo Tibaijuka, ONU).
            • Lagos: près de 3500 km2, croissance dans les a1960, niveau de vie supérieur à la moyenne nationale / manque d'équipement (60% des ménages vivent dans une seule pièce).
              • "La grande ville africaine est le reflet des maux africains contemporains" (D.Thibout, P.Vonthon, 1998).
          • 3 zones d'urbanisation rapide: golfe de Guinée, aire arabo-musulmane, Afrique orientale.
            • Danger environnemental, recul des côtes qui atteignent 60 000 km en Afrique, importance économique de ces écosystèmes en danger (60% des emplois en Gambie), p.ex: dynamitage en Tanzanie.
      • Asie prédominante
        • 1/2 des urbains du monde, 1/4 en Inde et en Chine
          • Chine: plus de 1,5 Ma d'urbains d'ici 2025.
            • Villes communistes "découragent les initiatives foncières" (T.Sanjuan, 1996).
              • Exode rural difficile (pauvreté, système des Hukous et idéologie maoïste jusque dans les a1980).
                • A1980: 34 M agriculteurs perdent leurs terres --> exode rural.
                  • "Folie des villes chinoises" (B.Gréco 2008), 200 M paysans des villes illégaux.
                    • Lutte contre les bidonvilles, 3400 villes nouvelles depuis 1984.
            • 37 villes de plus d'1 M ha.
              • Mégalopolisation des côtes: delta du Yangzi, delta de la rivière de perles, région Pékin - Tianjin - Tangshan.
                • 95% des Chinois à l'Est et sur le littoral.
                  • Shanghai, devenant "l'un des centres financiers les plus importants", 1ère aire urbaine chinoise, 2e mondiale après Osaka - Kyoto - Kobé. Exposition universelle 2010.
                • Chine du Sud: Hong-Kong. Colonie britannique j> en 1997 --> capitaux internationaux. + Canton: 3e aire chinoise (rivière de perles).
                • Chine du Nord: Pékin, 12 M ha, "capitale du Nord", centre historique. Croissance portuaire avec Tianjin.
        • Taïwan, Corée du Sud, Hong-Kong, Singapour = "Bande des quatre", "nouveaux Japon".
        • "Foisonnement et complexité des villes indiennes" (J-F Troin): exode rural, explosion démographique, étalement urbain.
          • 70% pop encore rurale mais urbanisation rapide (62% depuis 1960).
            • Mumbai 6e aire urbaine mondiale, 20 M ha
              • Urbanisation trop rapide pour être maîtrisée: bidonvilles de Pilkhane à Calcutta ("cité du désespoir"), Dharavi à Bombay, Rahjiv Gandhi Camp à Delhi.
                • "Aucune ville indienne n'a le statut d'une ville monde." (Singaravélou, 2000).
          • Diversité culturelle devient complexité urbaine.
        • "Foisonnement et complexité des villes indiennes" (J-F Troin): exode rural, explosion démographique, étalement urbain.
          • 70% pop encore rurale mais urbanisation rapide (62% depuis 1960).
            • Mumbai 6e aire urbaine mondiale, 20 M ha
              • Urbanisation trop rapide pour être maîtrisée: bidonvilles de Pilkhane à Calcutta ("cité du désespoir"), Dharavi à Bombay, Rahjiv Gandhi Camp à Delhi.
                • "Aucune ville indienne n'a le statut d'une ville monde." (Singaravélou, 2000).
          • Diversité culturelle devient complexité urbaine.

Comments

No comments have yet been made

Similar Geography resources:

See all Geography resources »See all Géographie urbaine resources »