I.3 L'administration domestique et ses parties. Théorie de l'esclavage.

HideShow resource information
View mindmap
  • L'administration domestique et ses parties. Théorie de l'esclavage
    • Economie domestique = relations maître/esclave, homme/femme, parent/enfant.
      • Analyse du rapport maître/esclave à but pratique (besoins vitaux liés à ce rapport) et théorique (conception exacte de ce rapport).
        • Ce rapport ne repose ni sur un convention (nomos) ni sur la nature des agents (phusis) mais sur la force.
          • Le maître possède une propriété qui lui permet d'assurer les besoins vitaux. Cette propriété est un ensemble d'instruments de production et d'instrument d'action. L'esclave fait partie de ces derniers (relation maître/esclave = tout/partie).
            • Est donc esclave par nature tout homme qui appartient à un autre en étant, par nature, la propriété (l'instrument d'action) d'un autre homme.
              • Un homme peut-il être esclave par nature? Ou peut-il y trouver intérêt?
                • L'expérience démontre que la relation dominant/dominé est une réalité universelle et nécessaire à l'unité de composition (harmonie): âme/corps (intellect/désir), mâle/femelle, homme/animal.
                  • Esclave est homme inférieur en ce qu'il est soumis et sa raison n'atteint que la sensation. Son corps le rend apte à être un instrument d'action. Il n'a ni beauté de corps ni beauté d'âme.
                    • Exception: esclaves de guerre ne sont pas esclaves de nature.
                      • Deux théories de la justice s'opposent: bienveillance vs droit du plus fort (barbare = toujours esclave, cf. I.1). Pour les uns comme pour les autres, la vertu ne détermine pas la nature de maître ou d'esclave.
                        • Noblesse et liberté sont soit de nature, soit d'établissement, cette dernière dépendant de la vertu.
                          • La liberté et l'esclavage de nature règle le rapport sur une volonté de nature et donc sur un intérêt commun, ce qui permet une connivence entre maître et esclave, tandis que le rapport d'établissement entraîne des conflits d'intérêts.
                            • Or, contrairement à la famille,  monarchique et de droit naturel, le pouvoir politique est fondé sur la liberté égale des citoyens.
                              • Donc le pouvoir politique ne repose pas sur un droit naturel mais sur une connaissance scientifique (ce qui n'exclut pas que maître et esclave possède aussi une science et donc une hiérarchie spécifique à chacun).
                              • Toutefois, la condition d'homme libre résulte elle aussi de la nature de la personne.
  • Toutefois, la condition d'homme libre résulte elle aussi de la nature de la personne.

Comments

No comments have yet been made

Similar Philosophy resources:

See all Philosophy resources »See all Politiques resources »